En Allemagne, nous soutenons principalement les personnes ayant une histoire de fuite et d'immigration en provenance des pays d'Afrique de l'Ouest ainsi que d'autres régions du monde, qui se sont retrouvées dans des situations sociales, sanitaires, politiques ou économiques difficiles. Notre association propose des conseils sur des questions juridiques, des projets d'intégration sur le marché du travail, des cours d'allemand (spécifiques à une matière) et d'autres offres. Nous aidons les jeunes à poursuivre des études ou une formation professionnelle qualifiée.

En Afrique en général, et plus particulièrement en Afrique de l'Ouest, nous voulons donner aux gens une perspective de vie grâce à des projets ciblés et durables avec des organisations partenaires locales. L'objectif de ces projets est de lutter contre la fuite et la migration irrégulière des réfugiés et de promouvoir la migration régulière.

Jama Nyeta ist Kooperationspartner im House of Resources Köln

Hinter dem House of Resources Köln stehen vier Vereine, die das Projekt gemeinsam tragen und gestalten. Gemeinsam mit dem Trägerverein Migrafrica VJAAD e.V. und den beiden anderen Kooperationspartnern Coach e.V. und Integrationshaus e.V. unterstützen wir Initiativen, Gruppen, Vereine und Ehrenamtliche, die sich für eine offene Gesellschaft einsetzen und in den Bereichen Empowerment, Diversity und Antirassismusarbeit aktiv sind.

Das House of Resources (HoR) Köln ist Teil eines bundesweiten Programms, das vom Bundesministerium des Innern, für Bau und Heimat gefördert wird. Houses of Resources finden sich in insgesamt 20 Städten in ganz Deutschland.

Das House of Resources Köln bietet Kenntnisse, Fähigkeiten, Informationen und Kräfte. Zudem können wir auch mit diesen Ressourcen helfen: Technische Geräte, Räumlichkeiten – und natürlich finanzielle Mittel. Darüber hinaus bieten wir die Möglichkeit für Netzwerke und Kooperationen. Im Zentrum steht die große Freude an der Zusammenarbeit mit engagierten Menschen.

Jama Nyeta e.V. dient im HoR Köln als Ansprechpartner für die westafrikanischen Communities, vermittelt Co-Working Spaces und setzt inhaltliche Schwerpunkte in den Bereichen Digitalisierung, Sport und Mehrsprachigkeit.

Für alle Belange des HoR Köln sind wir unter der E-Mail-Adresse
houseofresources-koeln@jamanyeta.org erreichbar.

 

KOMM-AN NRW 2021

Wir freuen uns nach dem letzten Förderjahr auch dieses Jahr wieder Angebote für unsere Zielgruppe und Ehrenamtlichen im Rahmen der Förderung über KOMM-AN NRW anbieten zu können.
Durch KOMM-AN sollen „Ankommenstreffpunkte“ initiiert oder bestehende Treffpunkte für Geflüchtete gefördert werden. Dabei sollen die „Ankommenstreffpunkte“ als Räume der Begegnungen zwischen Geflüchteten, Neuzugewanderten und Einheimischen dienen, einen Mehrwert für alle Beteiligten darstellen und dabei den Geflüchteten und Neuzugewanderten bei der Orientierung vor Ort helfen.

In diesem Jahr führen wir unter anderem folgende Maßnahmen durch:

  • Weitere Anschaffungen für unseren Treffpunkt
  • Ehrenamtliche Begleitung der Geflüchteten zu verschiedenen Terminen
    (Arztbesuche, Ausländerbehörde, Sozialamt oder Anwaltstermine)
  • Maßnahmen des Austauschs und Zusammenkommens
    • Gemeinsames Fußballspielen mit Zielgruppe und Ehrenamtlichen
    • Austauschtreffen zwischen „Jung und Alt“ innerhalb der Community
    • Kochabende für Geflüchtete und Ehrenamtliche
  • Erweiterung unserer Internetpräsenz (Website, Social Media)
  • Fortbildungen für Ehrenamtliche in den Feldern:
    • Sozialrecht – Asylbewerberleistungsgesetz AsylbLG
    • Aufenthaltsrecht
    • Psycho-soziale Belastungsfaktoren
    • Umgang mit Rassismus und Diskriminierung

Wir freuen uns weiter regelmäßig den Austausch zwischen Geflüchteten und Ehrenamtlichen sowie Vertreter*innen der Zivilgesellschaft zu fördern und bedanken uns recht herzlich für die Förderung durch das Integrationsministerium des Landes Nordrhein-Westfalen und dem Kommunalen Integrationszentrum Köln.

 

Prendre un bon départ dans la formation et le travail

Avec l'initiative "Durchstarten in Ausbildung und Arbeit" (Commencer une formation ou un travail), le Land de Rhenanie du Nord Westphalie a lancé un programme destiné aux jeunes tolérés qui n'ont pas ou très peu accès aux cours d'accompagnement et d'intégration. Grâce à cette initiative, ils pourront à l'avenir participer pour la première fois à des offres d'insertion professionnelle et de formation.

Avec un total de six modules de soutien, leurs possibilités d'éducation, de formation et de qualification durables seront davantage axées sur les besoins.

Les six éléments constitutifs sont détaillés :

  1. 1. l'accompagnement professionnel 2. la qualification en cours d'emploi 3. rattrapage de l'école de fin d'études secondaires inférieures, formation et 4. cours de préparation professionnelle et cours d'insertion des jeunes 5. le fonds d'innovation (non sollicité par la municipalité) 6. gestion de la participation (déjà mise en œuvre/ initiative de l'État Gemeinsam klappt es)

Notre ONG, en coopération avec le Ministère du Travail, de la Santé et des Affaires sociales, le ministère de l’Enfance, des Réfugiés, de la Famille et de l'Intégration du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, ainsi que l'ONG Migrafrica, conseille et active depuis début octobre 2020 dans le cadre du module 5 des jeunes tolérés majoritairement issus de la migration africaine sur les sujets ci-dessus. Le projet sera mis en œuvre jusqu'à la fin de 2022.

"Yereta - Folo" Promouvoir l'autonomie - former à la numérisation 2020

Jama Nyeta e.V. soutient les jeunes migrants/réfugiés, principalement d'Afrique de l'Ouest, mais aussi d'autres migrants qui ont trouvé leur place en Allemagne. Nous les conseillons et les soutenons en matière d'intégration et leur proposons des stages, des centres de thérapie et des emplois. Nous les accompagnons lorsqu'ils se rendent auprès des autorités. En outre, nous voulons et nous partagerons avec d'autres nos expériences personnelles dans le processus d'intégration. Il convient d'accorder une attention particulière aux jeunes issus de l'immigration qui passent de l'école au travail et aux jeunes de la société majoritaire en difficulté sociale. La participation à l'éducation et au développement, y compris sous forme numérique, est un défi particulier pour ces groupes d'âge, quel que soit leur parcours individuel. C'est pourquoi Jama Nyeta e.V. propose une offre de conseil et de qualification pour les groupes cibles susmentionnés à partir d'août 2020 et deux fois par semaine (les mardis et samedis : 14h00 à 18h00 jusqu'à fin juillet 2021). Cette offre rend les participants aptes à participer à des offres éducatives numériques et analogiques. L'accent est mis sur la création d'un accès au courrier électronique, l'inscription en ligne sur des plateformes de communication communes et la formation à leur utilisation, ainsi que sur la médiation dans les offres extrascolaires de promotion de la santé et les offres de participation culturelle. 10 participants prennent part deux fois par semaine, à raison de 4 heures chacun, à des cours d'informatique gratuits pendant un mois dans nos ateliers du Wandelwerk, Liebigstraße 201, 50823 et du Bürgerschaftshaus à Bocklemünd, Görlinger-Zentrum 11-15, 50829 Cologne. Pour l'instant, nous prévoyons 12 parcours, c'est-à-dire l'accompagnement d'environ 120 personnes ayant un passé migratoire.

Grâce à ces ateliers, nous espérons que la qualification du groupe cible susmentionné sera "réussie" en termes de participation analogique et numérique. "réussie" en termes de participation analogique et numérique.

Durch diese Workshops erhoffen wir die „erfolgreiche“ Qualifizierung von der oben genannten Zielgruppe hinsichtlich analog sowie digitale Teilhabe an den Maßnahmen.

Environnement "Sini Nyesigi" 2.0 (mars-juillet 2020)

 Le projet "Sini Nyesigi" vise à offrir aux réfugiés et aux autres personnes issues de l'immigration un aperçu des thèmes du développement durable dans les domaines de l'environnement, de l'économie et des questions sociales. Le groupe cible doit être sensibilisé aux thèmes du développement durable en tenant compte de la langue et de la culture, prendre conscience de leur pertinence et apprendre des stratégies pour un mode de vie alternatif.

Dans ce projet, nous avons pu recruter 30 participants ayant des antécédents de vol et de migration ouest-africains, principalement du Mali. Les cours, séminaires et ateliers ont été proposés en tenant compte de la langue. Les contenus en allemand étaient toujours traduits en bambara/français pour assurer la compréhension des participants.

Le cours sur l'environnement se composait de cinq modules sur les thèmes de l'environnement et du développement durable en référence aux "Objectifs de développement durable". Dans le cadre de séminaires interactifs et multimédias, d'excursions et d'ateliers, les participants au projet ont approfondi leurs connaissances sur les thèmes du développement durable dans les domaines de l'environnement, de l'économie et des affaires sociales, et se sont familiarisés avec les liens mondiaux entre les causes et les effets du changement climatique, ainsi qu'avec les approches de solutions, afin d'être en mesure d'organiser leur vie de manière durable. De cette manière, nous avons également formé des multiplicateurs pour le développement durable. Des activités telles que la production de cosmétiques naturels sans emballage et des excursions telles que la visite d'une ferme écologique et d'un rucher ont complété l'apport théorique du cours et consolidé les connaissances acquises par une pratique concrète.

Une partie intégrante des séminaires était toujours une restauration durable basée sur la cuisine ouest-africaine (biologique, de préférence saisonnière et régionale, ainsi que le commerce équitable), ce qui a encouragé beaucoup de personnes à refaire la cuisine.

"Hakili Falen" - Échange de bonnes pratiques en matière de discrimination et de racisme

Au total, 53 jeunes et 31 parents issus de l'immigration ont participé à ce projet "Hakili Falen" traduit par "Échange d'expériences - Meilleures pratiques" (février 2020). Dans trois ateliers, le racisme, la discrimination, la violence, l'intolérance et l'injustice ont été abordés. Certains jeunes issus de l'immigration ont déjà été confrontés à l'une ou l'autre remarque raciste ou exclusion à l'école ou sur le lieu de formation. Il était donc d'autant plus important d'apprendre la bonne façon de gérer de telles expériences négatives, de parler de solutions possibles de compréhension pacifique jusqu'à l'acceptation mutuelle dans la société - et surtout : de ne pas se décourager. Grâce à diverses méthodes de réflexion et de supervision, nous avons réussi, en tant que collaborateurs de l'association Jama Nyeta, à renforcer les participants* dans leur personnalité et à établir des réseaux à long terme dans les centres de conseil et de thérapie. En outre, diverses possibilités légales de prendre des mesures contre la discrimination et le racisme ont été présentées.

Le projet a reçu un accueil très positif. Les personnes concernées ont pu acquérir de nombreuses connaissances importantes et élaborer des plans d'action pour elles-mêmes.

Nous poursuivrons le projet "Hakili Falen" en mai 2021 et proposerons des consultations régulières sur ce sujet.

Nous remercions Migrafrica pour sa coopération et son soutien amical.

"Construction du réseau "Jeka fo“

Ce projet était destiné aux "mineurs non accompagnés" et aux "jeunes réfugiés". Actuellement, il est impératif d'effectuer un travail éducatif pour ce groupe cible dans les domaines des normes sociales et politiques, de l'orientation scolaire et professionnelle ainsi que des possibilités légales, par exemple en matière de discrimination et de racisme. C'est pourquoi nous avons travaillé à la mise en place d'un réseau avec les participants suivants : jeunes et anciens réfugiés, mineurs non accompagnés, travailleurs sociaux, représentants du bureau d'aide à la jeunesse de Cologne, avocats et organisations spécialisées dans l'intégration et la tutelle, ainsi que des associations sportives et culturelles. Entre tous ces groupes de personnes, nous avons encouragé l'échange d'expériences (dans les domaines de l'éducation, de la culture, de la politique, des professions, des loisirs, etc.) afin que les nouveaux immigrants et réfugiés bénéficient en particulier des expériences et de l'attitude à l'égard de la vie des anciens réfugiés (intégrés avec succès sur le plan social et professionnel) et soient informés et soutenus par les institutions et les représentants susmentionnés, ainsi que par les bénévoles et les employés à plein temps. Le projet a touché plus de 180 jeunes et plus de 28 réseaux durables du groupe cible ci-dessus avec les anciens réfugiés et les volontaires. Le projet a pris fin le 01.01.2021 et est actuellement en phase d'évaluation globale.

Le projet est actuellement financé par Aktion Mensch par le biais de Migrafrica. Nous vous remercions de votre soutien.

Accompagnement et soutien (2019)

Dans le cadre de notre projet "Nyeta 2.0", nous proposons en permanence aux personnes ayant une histoire de fuite et de migration des conseils individuels ouverts sur des questions de la vie quotidienne. Pour de nombreux réfugiés, la barrière de la langue en particulier représente un problème central d'inclusion. En particulier, les jeunes des pays de l’Afrique de l’Ouest sans formation scolaire n'ont guère d'interprètes à leur disposition. Il en résulte des difficultés de communication dans les différents services et dans le système de santé et un manque d'informations concernant les cours de langue, le logement et les diverses mesures d'intégration.

Nous offrons à ce groupe cible une orientation quant à l'autorité compétente à laquelle ils peuvent s'adresser pour leurs différentes préoccupations et les accompagnons, si nécessaire, lors des différentes visites aux autorités.

Les volontaires aident les volontaires

En coopération avec l'ONG catholique d'éducation et l'ONG Caritas, de nombreuses ONG à vocation régionale d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine ont uni leurs forces le 12 mai 2016 au Domforum de Cologne et ont organisé un événement pour les réfugiés du monde entier afin de créer un réseau et de soutenir conjointement les réfugiés en NRW. Ces ONG sont souvent le premier point de contact des nouveaux immigrants et elles défendent principalement les préoccupations et les intérêts des nouveaux arrivants. Les membres d'une dizaine d'auto-organisations de migrants d'Érythrée, d'Éthiopie, du Mali et d'Irak font office de traducteurs culturels et linguistiques pour la coopération avec les initiatives d'accueil.

Lors des réunions de mise en réseau, il y avait des spectacles de musique et de danse, des buffets culinaires, et des informations étaient fournies sur les différents pays d'origine. Ce fut également l'occasion pour les germanophones impliqués dans le travail avec les réfugiés de nouer des contacts utiles.

Réunion du réseau à Ingelheim

Le "Réseau Mali", un réseau national d'organisations non gouvernementales (ONG) travaillant au Mali, existe depuis sept ans. Lors des réunions annuelles du réseau, les expériences sont échangées, créant ainsi la base d'un soutien mutuel. Lors de la réunion du réseau 2017 à l'Académie Fridtjof Nansen à Ingelheim avec environ 15 ONG participantes, nous étions co-organisateurs avec l'ONG Mali-Hilfe e.V.. En plus des points du programme culturel avec de la musique malienne et des rapports sur les projets solaires, il y avait une course de charité et un débat sur la coopération au développement. L'événement a été un succès total avec environ 200 participants ainsi que la participation de l'ambassadeur du Mali et des employés d'Engagement Global.

Aide en cas de catastrophe

Après les troubles politiques survenus au Mali en 2012, au cours desquels des rebelles armés ont tenté de renverser le gouvernement, de nombreuses personnes ont dû quitter leurs villages d'origine dans le nord du pays et sont depuis toujours en fuite. La population manque cruellement de produits de base tels que la nourriture, les médicaments et les vêtements. Pour une initiative locale au Mali, nous avons organisé des dons d'un montant de 8000 €, qui ont permis d'assurer l'approvisionnement de base et le transport vers la capitale d'environ 50 personnes dans le besoin. Cela a permis aux gens de rejoindre les zones sûres du sud.

Soutien aux personnes handicapées

Au Mali, il n'y a pas de soutien gouvernemental pour les personnes handicapées. Les gens comptent sur le soutien de leur famille et de leurs amis. En l'absence de ce soutien, les gens doivent souvent vivre dans la rue. C'est pourquoi, en 2015, l'ONG a spécifiquement soutenu les initiatives locales œuvrant pour les personnes handicapées en faisant don de 45 fauteuils roulants ainsi que des béquilles pour handicapés physiques. Depuis lors, plus de 50 personnes ont été aidées à retrouver leur mobilité.

Soutien à un village d'enfants SOS à Sanankoroba

Le village d'enfants SOS de Sanankoroba, près de la capitale, accueille environ 150 orphelins qui manquent souvent de fournitures de base. L'ONG a envoyé une quinzaine d'envois de vêtements, de médicaments et de jouets, ce qui a permis d'aider environ 80 orphelins. Le projet a également été rapporté par la télévision d'État malienne.